Commencer par n'importe quel travail... est-ce que c'est un bon conseil?

31 janvier 2018



Commencer par n'importe quel travail... est-ce que c'est un bon conseil?

À cette question je vous répondrais : oui ! Puis, non ! Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la fameuse «Expérience Québécoise » très souvent lorsque l’on cherche son premier emploi au Québec, les recruteurs demandent si nous avons une expérience québécoise – malheureusement, la réponse est non, car nous cherchons pour la première fois, à nous intégrer professionnellement dans notre pays d’accueil. Alors, nous sommes tentés de prendre le premier travail qui se présente dans l’espoir que cela nous serve dans la recherche de l’emploi de nos rêves !

Mais, attention à ne pas s’enfermer dans le cycle des emplois alimentaires ou de second choix, et de mettre de coter nos projets, nos ambitions, nos rêves : ceux pourquoi nous avons immigré.

Au Québec, le bénévolat est une vertu respectée, vous pouvez alors vous inscrire dans une association et y faire du bénévolat : cela comptera comme une expérience québécoise. Les recruteurs veulent s’assurer que vous connaissez les codes culturels, les façons de faire, que vous avez déjà fait un pas vers la société québécoise par exemple, à L’Hirondelle nous offrons une activité collective appelée Objective Intégration dans laquelle vous découvrirez toutes ses petites différences qui en font une grande !

Vous pouvez aussi participer à la formation de deux semaines : Méthode Dynamique de Recherche d’Emploi qui vous donnera certaines clés pour réaliser vos projets.

Évidemment, si vous devez travailler pour des raisons économiques présentes, prenez le premier travail : mais n’en oubliez pas pour autant qui vous êtes ! Ni votre métier ni votre expertise !

Lire la prochaine nouvelle Lire la nouvelle précédente

Abonnez-vous à notre infolettre !